Site icon Esprit Récup | Bons plans, Trucs & Astuces, Shoping Mode & Tech

Comment le recyclage et la réutilisation permettent d’économiser de l’argent

Beaucoup de gens ne connaissent pas les grands avantages du recyclage et de la réutilisation.

Ces avantages se traduisent par des économies de coûts.

Le recyclage et la réutilisation réduisent les déchets et les coûts d’élimination.

Vous devrez investir votre temps et vos efforts pour tirer le meilleur parti de cette opportunité, mais cela en vaut la peine.

Le recyclage et la réutilisation ne sont pas des concepts nouveaux.

Mais les techniques modernes de l’industrie plastique, telles que le moulage par injection, ont conduit à une augmentation des matériaux qui méritent d’être recyclés.

Presque tous les plastiques peuvent être réutilisés, des anciens récipients aux emballages fabriqués à partir de matériaux recyclés.

Les consommateurs soucieux de l’environnement sont devenus un segment important et significatif de la population.

Mais s’ils sont prêts à payer plus cher pour des produits écologiques, ils veulent aussi qu’ils coûtent moins cher que leurs homologues fabriqués de manière conventionnelle.

Il s’agit d’un défi majeur pour les fabricants, car la plupart de ces produits écologiques plus coûteux sont fabriqués à partir de matériaux tels que le plastique, qui sont plus chers que ceux utilisés dans les produits conventionnels.

Heureusement, il existe des moyens de contourner ce problème en recyclant et en réutilisant des matériaux qui, autrement, finiraient dans des décharges ou des incinérateurs.

Eviter les monopoles, une solution ?

L’une des meilleures façons d’économiser de l’argent est d’éviter les monopoles.

Tout comme il est important d’acheter la meilleure qualité possible, il est également bon d’acheter auprès de l’organisation la plus engagée en matière de durabilité.

Cela signifie qu’il faut acheter auprès d’une coopérative ou directement auprès du fabricant plutôt qu’auprès de l’un des nombreux intermédiaires qui vendent pour faire du profit mais ne favorisent pas nécessairement la durabilité.

Les entreprises durables sont plus susceptibles de soutenir les économies et les communautés locales, et d’avoir un impact positif sur l’environnement.

Les fabricants disposant de sites de production à grande échelle et proposant des produits de haute qualité reconnaissent l’importance de la protection de l’environnement et prennent de plus en plus de mesures pour lutter contre la pollution.

C’est pourquoi ils forment des partenariats de toutes sortes pour promouvoir la durabilité à l’échelle mondiale.

La motivation de tout cela est claire : pour que les fabricants puissent continuer à vendre leurs produits, ils doivent s’assurer que les matières premières, les sources d’énergie et les processus de fabrication sont respectueux de l’environnement.

Les petites entreprises n’ont peut-être pas les moyens financiers d’investir massivement dans des initiatives écologiques, mais cela ne veut pas dire qu’elles ne peuvent pas faire un petit pas en avant.

Elles peuvent commencer par travailler dans le cadre de leur propre entreprise, ce qui les aidera à déterminer comment réduire au mieux leur empreinte carbone.

Les trois fabricants mentionnés ci-dessus se sont regroupés dans le cadre d’une initiative plus vaste appelée Initiative de recyclage (IR).

Celle-ci a été lancée à Nantes en juillet 2013 par Electrolux, Braun et HP.

L’objectif est d’améliorer la qualité des flux de déchets des installations industrielles en mutualisant les ressources tout en renforçant l’économie du recyclage et en promouvant des pratiques responsables parmi les fournisseurs à tous les niveaux de la chaîne de valeur.

Les entreprises participantes ont signé un code de conduite qui établit des attentes minimales en matière de conception de nouveaux produits, d’emballage et de transport des déchets électroniques.

C’est ce qu’affirme le directeur général de la gestion des activités environnementales de Hewlett-Packard pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA) : La maîtrise des opérations logistiques sera sans doute un avantage concurrentiel lorsque nous serons contraints d’intégrer le coût du recyclage dans le prix de nos produits.

La maîtrise des opérations logistiques constituera sans doute un avantage concurrentiel lorsque nous serons contraints d’intégrer le coût du recyclage dans le prix de vente de nos produits, ajoute Klaus Hieronymi.

Le cout du recyclage

De nombreuses personnes, notamment celles qui vivent dans les grandes villes, pensent que le recyclage est une taxe. En réalité, ce n’est pas le cas.

Le recyclage est un moyen de prévenir le gaspillage, et il est absolument gratuit.

« C’est comme payer l’eau, mais en même temps contribuer à la conservation des ressources »

En France, toutes les communes de plus de 100 000 habitants ont l’obligation de trier et de recycler les déchets ménagers.

Plus vous recyclez, moins votre facture sera élevée. « Le gouvernement a décidé de nous donner un répit », explique Jean-François Kervégan, de la Compagnie du Recyclage Urbain (CRAU).

Le prix du recyclage des équipements électriques et électroniques sera fixé à 0,20 € par kilowattheure (kWh), ce qui signifie que, selon le type de produit que vous achetez, vous pourriez dépenser entre 2 et 40 € de moins sur la durée de vie de votre produit.

Dans le passé, nous avions l’habitude de jeter les objets qui se cassaient ou qui n’avaient plus leur place dans notre vie.

Nous ne pouvions pas imaginer la part de notre vie que nous gaspillions.

La question « que dois-je jeter » est un sujet important car elle attire notre attention sur le fait que nous gaspillons du temps et des ressources.

Les politiques environnementales (telles que le recyclage) sont devenues un outil essentiel pour les fabricants, les distributeurs et les détaillants afin de réduire leur impact sur l’environnement et de gagner une image environnementale positive.

Pour conclure

Les réglementations française et européenne sur la gestion des déchets sont fondées sur le concept de « responsabilité élargie du producteur ».

Cela va plus loin que la législation précédente qui se concentre sur la gestion des matières dangereuses ou polluantes.

Avec ce nouveau système, les entreprises devront payer pour le traitement et le recyclage des produits afin de réduire leur empreinte carbone.

Étant donné que la plupart des objets mis au rebut sont destinés aux usines d’incinération ou aux décharges, les économies potentielles sont énormes : la collecte des déchets génère à elle seule un revenu de plus de deux milliards d’euros par an.

Quitter la version mobile